Pharmaciens

Découvrez les avantages de Sofiadis Lien

Laboratoires

Rejoignez notre réseau Lien

Choisissez votre langue

Aie ! Courbatures

Les courbatures nous rappellent parfois pendant plusieurs jours une séance physique intense.

Nous en avons tous déjà fait l'expérience au moins une fois dans notre vie. Les courbatures sont des douleurs musculaires se développant après avoir fait un exercice pour lequel on n’avait pas préalablement effectué un entrainement adapté. Elles sont directement liées à la libération d'acide lactique dans les tissus. Cette douleur est maximale 24 à 48 heures après l’effort, s’amenuise par la suite, puis disparaît normalement après une semaine.

On la ressent au repos, mais c’est surtout lorsqu’on exerce une pression sur le muscle, lorsqu’on le contracte ou lorsqu’on l’étire que la douleur est la plus intense. Attention à ne pas confondre les courbatures avec les crampes ! Le traitement ne sera pas le même ! Les causes des courbatures musculaires peuvent aussi n'avoir aucun lien avec une activité physique intense. Les maladies virales courantes sont le plus souvent responsables de ces douleurs. Elles sont alors associées à d'autres symptômes tel que la fièvre, des maux de tête,…

Que faire ? Quels sont les traitements ?

En cas de courbatures, il vaut mieux attendre quelques jours avant de reprendre la même activité sportive, pour donner la possibilité aux tissus musculaires endommagés de se reconstituer correctement. Les antalgiques sont efficaces sur les courbatures douloureuses, mais ils ne les soignent pas… ils agissent juste sur la douleur. L'application de chaleur, par un jet d'eau tiède-chaud ou un coussin chauffant, par exemple, apporte un soulagement en cas de courbatures. Massez les muscles concernés par les courbatures vous sera utile, puisque le massage les détend et favorise la circulation sanguine. De même, effectuez quelques étirements, mais tout en douceur ! L'application d'un gel à effet froid aura un effet uniquement si vous avez une inflammation : une tendinite par exemple.

Conseils de votre pharmacien

Pensez à boire suffisamment d'eau pendant et après l'effort physique pour drainer les déchets métaboliques. Pour une activité physique de fond supérieure à une heure, consommez une boisson spécialement conçue pour le sport. Ces boissons contiennent tous les minéraux nécessaires pour compenser les dépenses énergétiques. Pensez à vous supplémenter en magnésium. Celui-ci contribue à la réduction de fatigue, à l'équilibre électrolytique et au bon fonctionnement du système musculaire.

Comment prévenir ? Quels sont les facteurs déclencheurs ?

Afin de prévenir les courbatures, commencez toute activité physique par un échauffement qui doit permettre d'élever progressivement la température corporelle et la mener idéalement à 38,5°C.

Pratiquez un entrainement progressif dans la durée et dans la sollicitation d'efforts de votre organisme. La charge d’entrainement doit être encore plus douce et étalée sur une plus longue période si l’activité pour laquelle on se prépare comporte un fort taux de contractions musculaires excentriques comme la musculation, la course à pied, le ski alpin, les sports de raquette, de même que toute activité au cours de laquelle on doit amortir une chute.

Evitez d'interrompre brusquement un effort intense. Terminez toujours par des étirements.

Après l'activité physique, plongez dans un bain chaud pour favoriser l'élimination des déchets. Vous pouvez y ajouter des huiles spécifiques pour muscles fatigués, ceux-ci vous diront merci ! Dans les jours qui suivent, faites une autre activité que celle ayant occasionné les courbatures (ex. nager sans effort une vingtaine de minutes le lendemain d’un marathon). Ceci augmente la pression sanguine dans les muscles endommagés sans les solliciter de manière trop ardue, ce qui réduit l’œdème accompagnant l’inflammation.

Les compléments utiles

Le silicium est un élément majeur de toutes les structures de soutien de notre organisme (peau, os, cartilages, tendons, muscles, parois artérielles...), autant en assurant la solidité de l’ensemble qu’en permettant le maintien de sa souplesse et de son élasticité.

L’élastine conditionne la souplesse et la mobilité des fibres musculaires. En stimulant sa production, le silicium apporte relaxation et détente aux muscles.

Largement en déficit de part un manque d'apport alimentaire, il est utile de vous supplémenter en silicum organique surtout si vous êtes sportif. Sous forme de gel, le silicium apaise également leurs douleurs. De plus, comme il équilibre les cellules musculaires, il les protège efficacement du vieillissement.

L'arnica montana en granules peut être pris en curatif ou systématiquement après l'effort dans un but préventif. De nombreuses huiles essentielles peuvent être utilisées contre les douleurs musculaires. Les principales sont : l'HE d'eucalyptus citronné et l'HE de gaulthérie. Elles sont anti-inflammatoires et antalgique. Vous pouvez appliquer directement quelques gouttes sur les muscles endoloris et masser ou alors ajouter quelques gouttes à votre bain.

Les accessoires utiles

Les patchs chauffants soulagent et décontractent les zones sensibles et les tensions musculaires. Ils collent parfaitement à la peau et peuvent donc rester en place un long moment. Les cold-hot packs peuvent aussi être utilisés pour leur version chaude dans le cas des courbatures.

Quand consulter un médecin ?

En cas de non amélioration au bout de 3 jours ou en cas de présence d'autres symptômes (fièvre, vomissements, …) concomittants, consultez votre médecin généraliste.

Vous êtes enceinte : les précautions à prendre

Enceinte ? Prenez soin de vous, évitez de vous surcharger en activités physiques !